Web Design
DSCN9271 web-klein
ISO 26000  auto-évaluation

Contenu

Certification contre évaluation

Comment faire confiance aux prestataires de services de certification?

Contrairement à la certification, les étapes d'une évaluation peuvent être décrites comme suit...

¿Existe une évaluation ISO 26000?

Auto-évaluation

Un dernier mot

Comment avancer

Auto-évaluation de ISO 26000

Guido Gürtler, 2011-12

Certification contre évaluation

Avant d'entrer dans les détails, il semble intéressant de signaler la différence fondamentale entre la certification et l'évaluation, en ce qui concerne la discussion sur ISO 26000.

D’ordinaire, la certification  est basée sur des exigences normalisées.

Quelles sont les étapes normales conduisant à la certification (qui, cependant, ne s'applique pas aux lignes directrices ISO 26000)?

  • La définition d’exigences normalisées est le résultat détapes de certification_cleanu processus de normalisation fondée sur le consensus. Ces exigences normalisées représentent des critères objectifs étant donné que les délégués de tous les organismes nationaux membres de l'ISO étaient parvenus à un consensus et que donc ces critères ont trouvé, pour ainsi dire, l'approbation de tous.
     
  • Un fournisseur de services de certification procède à un audit en comparant la situation actuelle d'une organisation avec les exigences normalisées. Les résultats sont documentés dans un rapport d’audit. D’habitude, ces rapports d'audit ne sont pas publiés.
     
  • Si le fournisseur de certification décide que les exigences sont respectées, un certificat peut être délivré. Les certificats ne sont «valables» que pour une période limitée, certains doivent être renouvelés chaque année. Un audit ISO 9000, par exemple, peut facilement coûter plusieurs milliers d'euros.

 

Comment faire confiance aux prestataires de services de certification?

Les organismes d’accréditation membres de l'IAF (International Accreditation Forum) accréditent les certificateurs qui répondent aux critères de l'IAF. Les critères de niveau d'assurance sont expliqués par exemple au site http://en.wikipedia.org/wiki/Identity_Assurance_Framework # Assurance_Level_Criteria. L'IAF connaît quatre niveaux d'assurance, allant de faible à très grande confiance.

Puisque les lignes directrices ISO 26000 ne sont pas destinées ou aptes à la certification, comme il est clairement exprimé dans le domaine d’application, les prestataires de services de certification accrédités par l'IAF manqueraient aux règles de l’IAF s’ils offraient des certificats ISO 26000. Cependant, les certificateurs sont libres de différencier leurs services entre ceux accrédités et non-accrédités, et donc d’offrir un certificat ISO 26000 en dehors de leurs services accrédités. Une telle pratique serait un abus manifeste des lignes directrices ISO 26000.

 

Contrairement à la certification, les étapes d'une évaluation peuvent être décrites comme suit:

Une évaluation est également basée sur des exigences, métapes de évaluation_cleanais dans ce cas les exigences ne sont pas normalisées,  mais représentent des critères subjectifs. Subjectifs parce que les exigences sont spécifiées par une organisation "privé". Logiquement, les exigences définies par un prestataire de service (par exemple, un système de notation) peuvent différer sensiblement des exigences définies par un autre (par exemple un pourcentage). Une évaluation est également souvent appelé un essai.

Certificateurs, qui correctement n’offrent pas de certification ISO 26000, peuvent bien offrir une évaluation des lignes directrices ISO 26000. Il convient, cependant, de savoir que les critères d'évaluation varient d'un certificateur à l'autre et sont fondamentalement incomparables. Une recherche en ligne pour «ISO 26000 assessment» donne des résultats de services offerts tels que «ISO 26000 évaluation de la performance" (SGS), «services évaluation ISO 26000" » (Ecocert), « évaluer le niveau de mise en œuvre des lignes directrices ISO 26000 » (Rina), « ISO 26000 et l'échelle des performances en matière de RSE » (DNV), et plusieurs autres.

Ces offres d’évaluation non-comparables ont une chose en commun: on doit les payer, comme on paie la certification. Par ailleurs, les organismes de certification peuvent être accrédités par les membres de l'IAF pour mener leurs activités de certification correctement, mais n’existe pas d'accréditation comparable pour les prestataires de services d'évaluation.

Enfin: Le résultat d’une évaluation est un rapport d’évaluation, qui n'est normalement pas publié non plus.

¿Existe une évaluation ISO 26000?

En tant que tel, une évaluation est basée sur des exigences spécifiées et les lignes directrices ISO 26000 ne contiennent pas d’exigences.

                                    Par conséquent, logiquement, il n’existe pas d’« évaluation ISO 26000 »!

Cependant, il convient de rappeler qu’ISO 26000 est un guide, qui contient des recommandations, propositions, avis et conseils ; chaque utilisateur est libre de décider de l'utilisation de ces conseils. Conformément à son mandat ISO 26000 est censé être «facile à comprendre et facile à utiliser», de sorte que les services d'évaluation peuvent être offerts, mais il n'y a aucune obligation de les utiliser. En revanche, l'ISO, dans une brève note, donne une recommandation sur la façon de signaler l'utilisation réussie de la ISO 26000, voir  http://www.26k-estimation.com/html/guide_d_utilisation_iso_26000.html#etape6 .

Pour être plus précis: si il y a d'autres «documents XYZ» qui disent par exemple qu’ils ont été « développés sur la base des lignes directrices ISO 26000 », ils peuvent avoir transformé les lignes directrices ISO 26000 dans leurs « exigences XYZ privées / subjectives » qui désormais constituent la base d’une évaluation. Toutefois, le résultat est donc une «évaluation XYZ», et non pas une « évaluation ISO 26000 ».

Le «Guide d’utilisation NORMAPME pour les PME européennes sur la norme ISO 26000», disponible à http://www.normapme.eu/en/page/45/corporate-social-responsibilityou http://www.26k-estimation.com/html/guide_d_utilisation_iso_26000.html dit ceci, après s'être référé au champ d’application des lignes directrices ISO 26000:

 « En conséquence, ISO 26000 ne doit pas être référencée dans les contrats ou dans les règlements gouvernementaux, et comme elle ne contient pas d’exigences, elle ne doit pas être utilisée aux fins d’une évaluation ou de la certification. Une évaluation impliquerait l’assignation de valeurs numériques aux éléments de la norme (par exemple, jusqu’à quel point les indications sur une question particulière sont suivies) et cela supposerait la transformation des indications dans des exigences mesurables. Les PME doivent être conscientes du statut particulier de cette norme afin d’éviter tout abus éventuel d’un organisme de certification. »

Auto-évaluation

L'auto-évaluation signifie que vous déterminez vous-même dans quelle mesure vous souhaitez suivre les conseils des lignes directrices ISO 26000. L'auto-évaluation est un processus très normal. Chaque organisation peut, en temps opportun, étudier les lignes directrices ISO 26000 et décider quels conseils offerts par les lignes directrices ISO 26000 donnent l'occasion d'améliorer leur performance quant à la responsabilité sociale ou, en d'autres termes, peuvent aider à créer ou à renforcer les contributions de l'organisation à la société.

Cette auto-évaluation est un processus mené par une organisation sous sa propre responsabilité, et donc la seule question est de savoir comment les résultats peuvent être documentés et communiqués. L'outil disponible pour l'auto-évaluation est appelé "Issue-tool-26k", voir sa description en ligne sur
http://www.26k-estimation.com/html/the_26k-issue-tool.html#26k-issue-tool et l'outil même qui peut être téléchargé ici .

Son utilisation est gratuite, à des fins non commerciales. Son utilisation ne nécessite aucun service extérieur à l'organisation, tels que  audit ou certification, consultance, évaluation ou formation. Comme vous allez voir sur le site mentionné, l'IFAN, la Fédération Internationale des Applicateurs de Normes, soutient la mise en œuvre de cet outil.

Le Issue-tool-26k énumère / liste les domaines d’action de l'ISO 26000 et pose six questions cléLogo Nous utilisons ISO 26000 rev2s par domaine. L'outil (un tableur Excel), complétée par les réponses, est une excellente façon de démontrer vos délibérations et décisions.

Un autre moyen facile, c'est d’indiquer sur votre papier à en-tête, ou dans tout autre lieu approprié, les mots: "Nous utilisons ISO 26000", car grâce à l’Issue-tool-26k vous avez identifié les recommandations pertinentes pour votre organisation et les activités que vous pourriez entreprendre.

Ou bien,  vous mettez tout simplement le logo en vedette ici sur votre papier à en-tête ou tout autre document approprié. Pour utilisation facile, le logo peut être téléchargé ici, au format JPG. Son utilisation est gratuite.

 

Un dernier mot:
En tant qu'entrepreneur ou PDG d'une organisation, vous avez l'entière responsabilité de ce que vous faites.

                             Un certificat ou une évaluation délivrée par un organisme tiers ne vous décharge pas
                                              de votre responsabilité dans aucune poursuite judiciaire
ou autre différend.

C’est uniquement votre responsabilité qui compte et il importe peu que l'on parle d’ISO 26000 auto-évaluation, ou 
d'auto-certification. Le «auto-» est crucial car ceci démontre que vous assumez votre responsabilité.
Et enfin: qui connaîtrait mieux les détails de votre organisation et les attentes de la société dans laquelle vous agissez
que vous-même?

 

Comment avancer?

          Essayez l’Issue-Tool-26k

         Appliquez les mêmes pratiques avec vos fournisseurs, clients et autres partenaires. 

         Rejetez d’autres offres de services coûteux!

 

 

 

[ISO 26000, an estimation] [Latest updates] [Review of ISO 26000:2010] [FAQ on ISO 26000] [Strengths & Weaknesses of ISO 26000] [User Guides ISO 26000] [SME user guide by NORMAPME] [The 26k-issue-tool] [Best Prices for ISO 26000] [Slides] [Misconceptions and misuse] [Good examples, correct use of ISO 26000] [Bad examples] [Self-analysis] [ISO 26000 self-analysis] [ISO 26000  auto-évaluation] [ISO 26000 Selbstanalyse] [ISO 26000 auto-evaluación] [Certification failures] [Temptations of ISO 26000] [Non-Certification] [Worth reading] [Future development] [Quick user survey] [ISO and Societal Standards] [Terminology, terminología, Terminologie] [History of Project]